THONON - LES - BAINS Contact : +33450817882

LES ALLERGENES

Allergies alimentaires – Nouvelles obligations

 

Voulez-vous que les clients terminent leur repas autour de la table de restaurant ou sur la table d’opération ?

Une formule choc pour une prise de conscience dans le but d’assurer à chaque client un service de qualité, des produits de qualité, un moment de qualité sans avoir la peur au ventre de consommer un produit dangereux pour lui.

 

Qu’est-ce qu’un allergène ?

Un allergène est une substance qui déclenche l'allergie, ensemble de réactions du système immunitaire de l'organisme à la suite d'un contact, d'une ingestion, voire d'une inhalation, dans le cas d'un allergène alimentaire.

Un consommateur souffrant d'une allergie alimentaire reconnue doit éviter de consommer des aliments contenant la substance susceptible de lui occasionner des troubles plus ou moins graves.

 

La Commission européenne a pensé aux personnes souffrant d’allergies alimentaires.

Elle oblige, depuis le 13 décembre 2014, les restaurateurs, les boulangers ou encore les vendeurs en ligne à mieux signaler les composants à risque.

Depuis le 1er juillet 2015, les consommateurs sont informés de la présence d'allergènes dans les produits alimentaires, en application du décret du 17 avril 2015 relatif à l'information des consommateurs sur les allergènes et les denrées alimentaires non préemballées, paru au Journal officiel du 19 avril 2015 qui en précise les modalités d’application.

- Pour les denrées préemballées, la liste des allergènes doit être indiquée sur l’étiquetage.
- Pour les denrées non préemballées (servies par les cantines, restaurants, traiteurs, rayons à la coupe des hypermarchés et supermarchés, …), l’indication de la présence d’allergènes se fait obligatoirement par écrit, sans que le consommateur n’ait à en faire la demande.

 

L’Etat français a choisi de laisser le libre choix aux opérateurs d’utiliser le système qui leur convient le mieux et leur permet, de la façon la plus simple, de remplir cette obligation.

- Pour les produits en vue d’une consommation immédiate, l’information doit être signalée à proximité immédiate de l’aliment (ex. : vitrines des traiteurs, boucheries...), de façon à ce que le consommateur n’ait aucun doute sur le produit concerné.

- Pour la consommation au sein d’un établissement de restauration ou cantine, les professionnels devront tenir à jour un document écrit sur la présence d’allergènes dans les plats proposés. Ce document devra être facilement accessible pour le consommateur à sa demande, le choix de présentation étant laissé à l’appréciation des professionnels.

Il est à noter que ce Décret a été élaboré en concertation avec des professionnels, notamment ceux de la restauration.

Il vise à permettre aux consommateurs allergiques d’être informés du risque qu’ils peuvent courir, de choisir, en connaissance de cause, les aliments qui leur conviennent et, le cas échéant, d’écarter ceux qui ne correspondent pas à leur régime alimentaire.

 

Quelques suggestions d'applications sur le terrain : 

Le restaurateur peut mettre en place des supports divers pour informer ses clients : affiches, étiquettes, registres, équipements électroniques.

Le choix du support d'information est laissé souple par les pouvoirs publics et tiendra compte des particularités, de la taille, de la nature et des moyens des entreprises.


Attention : L'information doit obligatoirement être écrite et libre d'accès pour le client.

Par exemple :
Sur la carte de restaurant, il faut :

- soit mentionner les allergènes à côté ou en-dessous de chaque entrée, plat, dessert.

- soit indiquer que l'information sur les allergènes est disponible en précisant la forme et le lieu, afin de ne pas surcharger la carte. Cela évitera en plus de renouveler la carte à chaque mise à jour du registre.
 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à consulter le portail de l'Economie et des Finances et les informations de la  Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes.